52E ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

Date et lieu
20 janvier à Méjanes

Le 20 janvier à Méjanes, sous un ciel printanier, plus d’un millier de membres des Clubs Taurins Paul Ricard et aficionados étaient présents pour le traditionnel rendez-vous de début de temporada ;

Au pupitre, le Président national de l’U.C.T.P.R, Dominique Perron, accompagné des membres du Conseil d’administration et des délégués nationaux, assura avec maestria la conduite et l’orchestration de ce moment unique ponctué par des séquences, rappelant en images les grands moments de la saison écoulée.

Au cours de cette belle matinée, les trois tauromachies, qui s’expriment de Biarritz à Nice, étaient réunies pour mettre en commun leurs résultats, leurs perspectives mais aussi des idées et des expériences.

Nouveaux records
En 2006, 17 nouveaux clubs et 483 membres ont rejoint l’Union, qui a été partenaire de plus de 1 500 manifestations.

Après approbation des rapports moral, financier et vote de plusieurs motions, les synthèses des activités des commissions tauromachiques de l’Union ont été présentées par :

Jacques Roumajon pour les vaches cocardières
Dominique Dubois (corrida dans le sud-est)
André Martheuil (corrida dans le sud-ouest),
Gérard Suberchicot (course landaise)
Marcel Mousset (course camarguaise).

Henri Itier, Président de la Fédération de la course camarguaise et Franck Serve, vice-Président de la course landaise, ont tracé le bilan et les perspectives de leur discipline. Ils ont rappelé le dynamisme des écoles des Fédérations et l’engouement des jeunes pour des opérations comme "Stars de Demain" qui, pour sa troisième année, a connu un formidable succès (14 écoles, 240 élèves)

• LES RÉCOMPENSES DE LA TEMPORADA

Course landaise :

- Michael Touja, champion des jeunes
- Nicolas Vergonzanne, champion des sauteurs
- Loïc Lapouge, Trophée espoir écarteur.

« Coups de cœur » :

- Christophe Dussau : huit titres de champion de France des écarteurs
- Didier Goeytes : trois titres de Champion de France, chroniqueur pour la chaîne de télévision « Alegria »
- Benjamin de Rovère : Champion de France des écarteurs pour la troisième année consécutive
- Elodie Poulitou : un bel exemple au féminin
- Henri Thilet pour la qualité du bétail de la Ganaderia Dargelos.

Corrida :

Deux hommages ont été rendus aux matadors de toros aujourd’hui retirés Patrick Varin et Richard Milian.

Course camarguaise :

- Coups de cœur aux razeteurs Benjamin Vilard, Victor Jourdan et à Sabri Allouani.
- Devant une salle debout et sous des applaudissement nourris, le dernier hommage de la matinée, plein de chaleur et d’émotion vraie, est revenu à Jeannine et Frédéric Lautier, propriétaires et éleveurs de « Mathis », taureau qui a reçu le très envié titre de « Biou d’Or » 2006.

• UN GRAND RASSEMBLEMENT AUTOUR DE LA PASSION DES TAUREAUX

Le temps s’était-il arrêté en cette belle matinée camarguaise ? Toujours est-il que le niveau des émotions est allé crescendo durant trois heures de réel plaisir. Ce premier rendez-vous de la saison a une fois de plus confirmé son aspect magique et fédérateur. Il n’a pas échappé à la presse généraliste et spécialisée, ainsi qu’aux médias télévisuels « Télé Miroir » de Nîmes et « Alegria » qui avaient tenu à être présents pour couvrir l’événement.

En guise de conclusion, nous laisserons la parole à Dominique Dubois, Président de la commission corrida du sud-est : "Je rêve, oui, je rêve de places d’arènes au prix de celles du stade. De gradins grouillants du petit peuple des toros, rieur et sérieux, bon enfant ou coléreux, passionné, amoureux, dont les « olés » tauromachiques rendent anecdotiques les « olas » footbalistiques. Je rêve à ces toros fiers qui courent dans le coeur de chacun. Qui lient les mains, les regards, les rires, et les larmes parfois, et auxquels dans l’intime solitude des détours de la vie, on ressemble… parfois.. C’est la passion des toros qui nous rassemble une fois encore aujourd’hui à Méjanes, par delà nos différence…La tauromachie n’appartient à personne….et c’est tant mieux".

Et comme il est de coutume, l’Assemblée générale s’est poursuivie par le traditionnel déjeuner réunissant quelque six cents convives