Union des clubs taurins Paul Ricard
Newsletter
› Féria du Cheval
› Feria d’Istres
Les Saintes Marie de la Mer

Les Saintes Maries de la Mer….

Après la commémoration, rencontre autour d’une journée bien animée…..
Ils sont là, taureaux, chevaux et gardians de Provence et du Languedoc, venus battre la poussière de l’ultime grand rendez-vous de la saison, devenu au fil du temps un rituel incontournable du milieu camarguais. Les spectateurs aussi sont présents et fort nombreux, on retrouve parmi eux une majorité de férus d’abrivado, tandis que d’autres plus ou moins touristes ont fait le déplacement en curieux pour découvrir cet évènement qui retentit au plus profond des départements. La jeunesse et les fameux attrapaïres chargés de courage sont prêt à se mesurer avec fougue à la déferlante des manades qui bientôt vont défendre avec fierté les couleurs de leur devise et ce dans une lutte à la régulière mais éprouvante pour chacun, mais ô combien enivrante et euphorique.

Rapidement les rues semblent devenir plus étroites, chacun veut voir la bête et l’approcher au plus près en fonction de sa témérité, ça se bouscule, soudain un cri, « avise ! as escapa ! ». Et là, dans le martèlement des sabots, surgit une ombre noire dont beaucoup se flatteront d’avoir frôlé les cornes dans les narrations à l’heure de communier autour d’un apéritif, alors que depuis le matin les ruelles sont encensées de rouille, paëlla, gardianne et sons Gypsy. Le soir arrive déjà, et rapidement le rideau retombe sur la temporada dans l’attente d’’un nouveau printemps sur une autre plage voisine.

Texte et photos Eric MARC

Separation
En images :
Copyright 2010 - Union des clubs taurins paul ricard
Mentions Légales / Politique de confidentialité / Espace privé