Union des clubs taurins Paul Ricard
Newsletter
› Finale du trophée SAN JUAN
› Finale ligue PACA
La Monumental de Gimeaux et son festival taurin

Dimanche 6 Mars

Le ctpr Lou Fourmigo organisait son festival taurin habituel à cette date avec un "LLeno" dans le site et une journée froide, ventée mais ensoleillée.

Hommage en piste de Frascuelo au jeune Tristan Espigue de Tarascon qui donnait sa première épée en public.

Hommage d’André Bortolin en piste au président Daniel Caparros.

Partie technique : Paul Hermé

Place ensuite au festival, avec un chef de lidia ô combien emblématique, Frascuelo, qui face à un client compliqué de Pagès-Mailhan étala son recours et un bagage technique solidement étayé qui lui permit de tirer notamment quelques derechazos méritoires. Echec aux aciers, saluts.

Morenito de Nîmes eut en partage un autre Pagès-Mailhan avec lequel il construisit un trasteo inégal, mais comprenant plusieurs mouvements de bonne facture, concluant rapidement par demie

Sánchez Vara affronta ensuite un cárdeno de François André piqué en deux fois avant un tercio de banderilles d’inégal impact en quatre paires. Avec la flanelle, le diestro afficha une belle entrega lors d’une confrontation guère aisée, dans la mesure où son opposant rechignait à humilier. Conclusion à la peine et oreille.

Pour sa dernière actuation en public avant son passage en novillada piquée dimanche prochain à Samadet, Tibo Garcia affronta à son tour un François André piqué en trois fois avant un bon quite de Rafael de Lucas. Brindée à Sánchez Vara, sa faena eut le mérite de faire ressortir son courage et ses ganas au travers de plusieurs séquences enlevées, le tout étant rematé par trois quarts de lame libérant deux trophées. A noter que le matin, après avoir roulé toute la nuit pour revenir à temps d’Espagne, Tibo avait déjà lidié un novillo chez Pagès-Mailhan, une matinée sur laquelle nous reviendrons, tout comme sur sa semaine de préparation en Espagne en compagnie très relevée…

Pour fermer la marche, Rafael de Lucas eut en partage un Pagès-Mailhan qui après un puyazo lui posa quelques problèmes qu’il finit par résoudre en se montrant très désireux de prendre le dessus, une volonté et un sens artistique salués par un public au bord de la surgélation, mais visiblement conquis par la prestation de l’Arlésien qui après entière et descabello empocha à son tour deux oreilles.

Agapes et animations sur le campo de feria égalements trés relevées.

BP

photos Jean Luc Jouet
photo paseo El Tico

Separation
En images :
Copyright 2010 - Union des clubs taurins paul ricard
Mentions Légales / Politique de confidentialité / Espace privé